Le réseau des territorialistes sur les biorégions

Ce soir on a tenté de rompre avec l’𝗶𝗺𝗮𝗴𝗶𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗺𝗮𝘀𝘀𝗲 𝗲𝘁 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱𝗲𝘂𝗿, de la 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗲𝗻𝘁𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗽𝗼𝗹𝗮𝗿𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 pour analyser quel genre de détricotage des « pays » géographique s’est organisé au travers de l’organisation nationale. 🇨🇵À travers des exemples de sécession avec l’idée de 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗰𝘁𝗶𝘃𝗶𝘀𝗺𝗲 de 𝗰𝗼𝗻𝘀𝘂𝗺𝗲𝗿𝗶𝘀𝗺𝗲 de développementalisme et de 𝗴𝗶𝗴𝗮𝗻𝘁𝗶𝘀𝗺𝗲 on s’est demandé comment les réseaux basés sur l’écologie, l’entraide et la décroissance dessinent déjà les contours d’𝗲𝘀𝗽𝗮𝗰𝗲 𝗯𝗶𝗼𝗿𝗲𝗴𝗶𝗼𝗻𝗮𝘂𝘅. 📍👀𝘾𝙝𝙖𝙢𝙗𝙧𝙚 𝙙’𝘼𝙜𝙧𝙞𝙘𝙪𝙡𝙩𝙪𝙧𝙚 𝙖𝙡𝙩𝙚𝙧𝙣𝙖𝙩𝙞𝙫𝙚 𝙖𝙪 𝙋𝙖𝙮𝙨 𝙗𝙖𝙨𝙦𝙪𝙚, 𝙐𝙣𝙞𝙫𝙚𝙧𝙨𝙞𝙩𝙚 𝙧𝙪𝙧𝙖𝙡𝙚 𝙙𝙚𝙨 𝘾𝙚𝙫𝙚𝙣𝙣𝙚𝙨, 𝙡𝙖 𝙑𝙖𝙡𝙡𝙚𝙚 𝙙𝙚 𝙡’𝘼𝙡𝙖𝙜𝙣𝙤𝙣, 𝙎𝙮𝙣𝙙𝙞𝙘𝙖𝙩 𝙙𝙚 𝙡𝙖 𝙢𝙤𝙣𝙩𝙖𝙜𝙣𝙚 𝙡𝙞𝙢𝙤𝙪𝙨𝙞𝙣𝙚, autant de projets qui prennent pied dans l’existant des à-venir déjà là. 👏💚Pour tenter d’infléchir la tendance écocidaire de la civilisation urbaine, la pensée biorégionaliste nous invite à cesser de réclamer, pour créer de nouvelles échelles d’organisation politique. ✊✊✊Merci au Réseau des territorialistes d’être venu présenter leurs travaux de recherche et débattre avec nous.🙏À suivre les 1, 2 et 3 octobre 📆 lors des 1ers états généraux pour une société écologique du post-urbain sur le Plateau de Millevaches (87) !!!

https://d4e09d9d-5cb9-4b48-b10e-246fd5b1f7aa.filesusr.com…

Laisser un commentaire