Cycle effondré-es #3 / Sanitaire – Frédéric Keck & Xabi Molia, rencontre – Nos catastrophes : récits et imaginaires

Une île au large de l’espoir où pourrait renaître le monde d’après … c’est la fiction de Xabi Molia : « Des jours sauvages ».Des territoires lointains pour regarder nos futurs incertains, c’est l’ouvrage de l’anthropologue Frederic Keck sur les contrées où les épidémies contemporaines d’origine animale prennent de plus en plus souvent leur source : « Les sentinelles des pandémies ».Une rencontre improbable entre auteurs et récits exceptionnels à la croisée des imaginaires et des catastrophes. Le tout dans le cycle #effondrées3 avec Le Théâtre du Bruit et la Maison de l’Ecologie Lyon, (hors les murs à la Villa Gillet.)Merci à Lucie Campos pour son accueil toujours sur le qui-vive et son attention aux bruits de l’univers & à Yann Faure pour son animation acrobatique et talentueuse.On aura appris que la nature ne se venge pas, que l’être humain est finalement une espèce comme les autres qui habite à la périphérie d’un écosystème où s’envolent des oiseaux parfois de bon augure et naviguent des virus qui ensemble nous adressent des signaux. Potentiellement perturbés quand le monde se dérègle dans l’accélération vertigineuse de l’Anthropocène … regardons de côté.À l’heure de la toute puissance d’un système économique et productif qui nous menace, peut-être ne sommes nous que des « poulets soldats » prisonniers dans des cages invisibles. Alors il faut prendre grand soin des whistle blowers qui nous protègent. Il est encore temps de guérir et de s’aguerrir, de prévenir et de réparer.À la maison de l’écologie, notre devise : « toujours s’y employer ».

Laisser un commentaire