Audrey Vernon Billion Dollar Baby

Une « chouette journée » avec Audrey Vernon 🤗<< Je prends le train pour rejoindre les Les soulèvements de la terre (1), qui ont lancé un ultimatum à Bayer Monsanto…« 𝗤𝘂𝗶𝘁𝘁𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲 𝘁𝗲𝗿𝗿𝗲 𝗼𝘂 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘆 𝗺𝗼𝘂𝗿𝗿𝗲𝘇. »

J’arrive à la Maison de l’Ecologie, je suis accueillie par Yann, Julie , Samuel et on prépare la salle, deux tréteaux, un spot.

La recette ira aux Soulèvements, une 𝗳𝗲𝗺𝗺𝗲 𝗲𝗻𝗰𝗲𝗶𝗻𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝟵 𝗺𝗼𝗶𝘀, surtout ne pas la regarder pendant le spectacle sinon, je vais pleurer… Pendant que je joue « Mon bébé, on est une humanité qui a besoin de beaucoup d’énergie pour vivre… », une femme se barre, très énervée.

Deux étudiantes trop marrantes commentent l’affaire : « Elle avait l’air de détester ! »Samia est là, c’est la quatrième fois qu’elle voit ce spectacle, elle vient me voir, elle pleure, elle a peur… J’essaie de la consoler, lui dit qu’on va arriver à sauver ce qu’il reste à sauver…Je garde pour moi la pensée que les Amérindiens ou les Aborigènes, eux, n’ont pas réussi…Samedi matin, il y a 2 000 personnes, des enfants, des femmes, des jeunes, des vieux… Les prises de paroles commencent ; Nico, qui m’avait accueilli en Loire-Atlantique contre Lafarge, raconte l’épopée des victoires.

Des Faucheurs-Volontaires se sont introduits dans un site de production de BASF, ils ont mis le site à l’arrêt et découvert des produits interdits de fabrication en France et en Europe. Une centaine de personnes ont mis à l’arrêt le site Bayer Monsanto de Limas, à Villefranche. Certaines prennent la parole. Claire, de l’association Jardins des Vaîtes, Julien, du collectif Bassines non merci, des représentants des Faucheurs volontaires, Youth For Climate – Lyon et le Collectif Vietnam-Dioxine . C’est 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗮𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗿𝗲́𝘃𝗼𝗹𝘁𝗮𝗻𝘁. Je demande si des pays ont réussi à les chasser ? Quelques États en Inde et le Costa Rica… Merde, c’est maigre.

Ils 𝗲𝗺𝗽𝗼𝗶𝘀𝗼𝗻𝗻𝗲𝗻𝘁 𝗻𝗼𝘀 𝗲𝗻𝗳𝗮𝗻𝘁𝘀 avec la complicité de l’État… Toutes les promesses, fin du glyphosate, plans phyto, ont été démenties par l’augmentation vertigineuse de l’utilisation de ces produits, je pense à ma chair empoisonnée, aux enfants que j’ai allaités… Je suis découragée.

Je passe devant la stèle de Jean Jaurès qui m’ouvre ses pages, Mélenchon vient d’y déposer des fleurs et la députée Mathilde Panot de lire un magnifique discours sur la paix… Yann et Julie me remontent le moral avec une formule de Star Wars : « 𝗢𝗻 𝗻𝗲 𝘀𝗮𝘂𝘃𝗲 𝗽𝗮𝘀 𝗹𝗲 𝗺𝗼𝗻𝗱𝗲 𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝘁𝗿𝘂𝗶𝘀𝗮𝗻𝘁 𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝗼𝗻 𝗱𝗲́𝘁𝗲𝘀𝘁𝗲 𝗺𝗮𝗶𝘀 𝗲𝗻 𝗽𝗿𝗼𝘁𝗲́𝗴𝗲𝗮𝗻𝘁 𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝗼𝗻 𝗮𝗶𝗺𝗲 ! »Vandana Shiva me revient en tête…« Samuel Huntington se trompait sur toute la ligne quand il disait : “𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗻𝗲 𝘀𝗮𝘂𝗿𝗲𝘇 𝗾𝘂𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗲̂𝘁𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗲 𝗹𝗼𝗿𝘀𝗾𝘂𝗲 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗮𝘂𝗿𝗲𝘇 𝗾𝘂𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗵𝗮𝗶̈𝘀𝘀𝗲𝘇.” Moi, je sais qui je suis car je sais ce que j’aime. 𝗝’𝗮𝗶𝗺𝗲 𝗹’𝗲𝗻𝗱𝗿𝗼𝗶𝘁 𝗼𝘂̀ 𝗷𝗲 𝘀𝘂𝗶𝘀 𝗻𝗲́𝗲. J’aime mon fils, ma famille, ma communauté, je vous aime tous et c’est cet amour qui me dit qui je suis. Tout comme la non-durabilité émerge de 𝗹𝗮 𝗴𝘂𝗲𝗿𝗿𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝗱𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́, toutes les guerres de notre époque émergent de l’intolérance à la diversité, de notre incapacité à vivre dans la diversité et de la 𝗰𝗲́𝗹𝗲́𝗯𝗿𝗲𝗿. Nous ne sommes pas ennemis mutuels, nous sommes une seule et grande famille humaine. Nous sommes même plus que ça : nous sommes l’𝘂𝗻𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗮𝘂𝘁𝗲́ 𝘁𝗲𝗿𝗿𝗶𝗲𝗻𝗻𝗲. »

>>

La « carte blanche » de Audrey Vernon, toutes les semaines, c’est dans l’Humanité :https://www.humanite.fr/…/une-chouette-journee-741424

Et Billion Dollar Baby, c’est aussi un livre aux Editions LIBRE : https://www.editionslibre.org/…/billion-dollar-baby…/(1) Les soulèvements de la terre : Printemps maraîchin, du 25 au 27 mars, marais poitevin. « Billion Dollar Baby », tous les mercredis à la Nouvelle Seine, Paris ; le 26 mars à Montivilliers.

Youth For Climate – Lyon // Collectif Vietnam-Dioxine

📷 Samuel

Laisser un commentaire